Twitter dans les rédactions : des progrès mais il reste du chemin

Courant janvier France 3 Bretagne a réalisé une formation twitter pour tous les journalistes ,  pilotée par Aurélie Toulouse avec l’aide de la Cantine Numérique Rennaise.
Il a été demandé au formateur de faire part de sa vision des choses à l’issue de cette formation.

Voici donc sa restitution rapide qui est loin d’être dénuée d’intérêt sur l’approche collective des réseaux sociaux, de l’environnement numérique et des évolutions à mener dans le cœur de métier. On échappe pas non plus également la fameuse règle des 3 tiers.

Le premier constat est d’ordre organisationnel, sur les horaires. Les sessions de formation ont rarement débuté à 9h30, de même que la reprise à 14h. Beaucoup de personnes venant de loin ont aussi pris le parti de prendre leur train de retour avant l’horaire de fin, soit 17h30.

Dans l’approche, beaucoup de personnes m’ont paru sceptiques voire méfiantes vis à vis des réseaux sociaux. Cela découle souvent, non pas d’une pratique, mais d’une image qui s’est construite « de l’extérieur » comme elles le disent elles-mêmes. Pourtant, la plupart des stagiaires se sont montrés intéressés et curieux, voulant en savoir plus sur ces outils.

Comme souvent chez les médias, les débats internes autour de ces usages ont surgi dans les discussions. Les reproches tenants au manque de temps pour ces outils et l’absence de concertation sur son usage. Des questions qui ne sont pas propres à France 3 Bretagne.

La formation

On peut distinguer plusieurs groupes de niveau parmi les personnes formées. Tout d’abord, ceux qui connaissent et utilisent Twitter. Bien souvent, il ne leur manquait que quelques repères sur les usages en vigueurs et les codes de rédaction de l’outil, ce réseau social étant complexe dans sa grammaire. Ils sont désormais en pleine capacité pour rédiger des contenus.

Ensuite, se constitue un groupe de personne ne s’étant jamais inscrites, souvent par méfiance, mais maitrisant déjà bien les outils web : la navigation, la recherche d’infos, l’envoie de photos par mails… Twitter est nouveau pour eux mais ils ont vite appris. Tout dépendra maintenant de l’usage qu’ils en feront dans les prochaines semaines. Car une absence d’utilisation trop prolongée amènerait une perte de connaissance et de repères.

Enfin, le dernier groupe concerne les personnes qui auront probablement des difficultés à se resservir de Twitter. Cela s’explique par une méconnaissance de l’outil informatique. Réaliser un copier/coller, ouvrir un nouvel onglet, enregistrer un fichier, tout cela n’est pas maitrisé. Il faudrait donc pour ce groupe commencer par un stage d’informatique, pour apprendre les bases du fonctionnement d’un ordinateur et du web.

La formation sur le site web de France 3 Bretagne aurait probablement demandé plus de temps, avec une mise en situation concrète et la rédaction d’un article par chacun des participants. Néanmoins, avec ce qui a été vu pendant le stage, la plupart des journalistes semblent à même de rédiger un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *